Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

religion

  • "La religion est un fait social" (entretien)

    csm_2016-07-04_Thinkstock-foule_863070e5d0.jpgJe reproduis ci-dessous un entretien publié le 6 février 2018 dans La Croix, à l'occasion du colloque "Religion et classes sociales" de l'AFSR.

     

    La Croix : Constatez-vous toujours un intérêt des chercheurs pour les religions ?

    Yannick Fer : Le domaine est à la fois en déclin et en renouvellement. Il y a un déclin si on ne regarde que les sciences sociales des religions au sens classique. Cela est lié à un arrière-plan culturel et religieux qui décline. En revanche, on note une progression au sein de la sociologie générale. C’est-à-dire qu’il y a de plus en plus de chercheurs qui travaillent sur des sujets qui ne sont pas religieux mais qui rencontrent le religieux sur leur terrain. Ils veulent ainsi avoir des outils pour l’intégrer dans le contexte général de leur objet d’études. Par exemple, une chercheuse travaille sur l’économie domestique des classes populaires et à un moment, elle croise le religieux et s’intéresse aux femmes qui fréquentent la mosquée pour déterminer si cela a une influence sur la manière dont elles gèrent leur budget. De même, quand en sciences politiques, un chercheur rencontre des acteurs évangéliques ou catholiques par exemple.

    Quelles sont les d’objets d’études qui attirent le plus  ?

    Y. F. : Le tropisme autour de l’islam est, je crois, lié à des enjeux politiques et à une façon de surmédiatiser l’islam et les musulmans en le construisant comme un problème politique. Et, cela a des effets sur le plan de la recherche car il y a des financements pour les gens qui vont travailler sur l’islam sous un certain angle, notamment la mode sur la déradicalisation. Il y a des appels d’offres sur ces sujets. C’est un peu le danger : je ne suis pas du tout convaincu de la pertinence politique et scientifique de faire travailler les chercheurs en leur indiquant plus ou moins implicitement le résultat à obtenir.

    Pour le reste, il y a toujours eu en France des travaux sur le catholicisme, des historiens… Une tradition existe. Compte tenu de la croissance des mouvements évangéliques et pentecôtistes dans le monde, il y a également un développement dans ce domaine de recherche. Finalement, l’éventail est assez large.

    Dans ce contexte, quels sont les objectifs du colloque de l’AFSR ?

    Y. F. : Pendant plusieurs décennies, l’accent a été mis sur les logiques d’émancipation. Mais si l’on poursuit trop loin dans ce registre, on oublie de resituer les gens dans leur contexte social. Il y a du « bricolage religieux », mais il n’est pas uniquement lié à une liberté absolue de l’individu car on sait bien qu’influent notre milieu d’origine, notre socialisation, notre parcours scolaire. Il est vrai que la religion ne représente plus le même système d’autorité mais il demeure des déterminants sociaux, y compris dans ce qu’on décrit comme des pratiques très personnelles.

    En choisissant pour notre colloque le thème « Religions et classes sociales », il s’agit de défendre l’idée qu’il est à la fois nécessaire et pertinent de réfléchir à la dimension sociale de la religion, de l’appartenance sociale et de la pratique religieuse… En outre, le colloque veut illustrer que pour expliquer le religieux, il faut maîtriser à la fois les contenus religieux mais aussi la façon dont il s’inscrit dans la société car il ne faut pas oublier que la religion est d’abord un fait social.

     

     Image : Thinkstock.

  • Science et religion (publication)

    science&religion-couv.jpgJe viens de publier aux éditions CNRS Alpha, avec mes collègues Claude Dargent et Raphaël Liogier, le livre collectif Science et religion issu de sessions organisées par le réseau thématique « Sociologie et religions » de l'association française de sociologie. Ci-dessous, le texte de présentation (quatrième de couverture) et la liste des auteurs.

    Présentation. La question des relations entre science et religion est un classique de la controverse. Souvent vues comme conflictuelles, ces relations peuvent être envisagées à partir de différents points de vue. Bien des disciplines ont en effet des choses à dire dans ce domaine. Anthropologie, philosophie, histoire, droit seront ainsi convoqués dans les contributions rassemblés dans cet ouvrage.

    La sociologie y occupe néanmoins une place privilégiée. De Émile Durkheim et Max Weber jusqu’aux auteurs les plus contemporains, sociologie des religions et sociologie des sciences ne cessent en effet de se croiser. Et les différentes études de cas présentées dans l’ouvrage démontrent qu’on ne peut pas réduire les rapports entre sciences et religions à un combat structurel : si les exemples de conflit sont nombreux, on constate aussi l’existence de « zones grises » où ces deux registres se rencontrent et se mêlent.

    Auteurs. Claude Dargent, Laetitia Ogorzelec-Guinchard, Elsa Déléage, Claire Reggio, Ludovic Bertina, Gwendoline Malogne-Fer, Nora Demarchi, Judith Hermann-Mesfen, Nicolas Le Dévédec, Yannick Fer et Raphaël Liogier.

    Pour télécharger le sommaire, cliquer ici.

  • Mes principales publications

    LIVRES

    -2017, avec G. Malogne-Fer (eds.), Le protestantisme à Paris, diversité et recompositions contemporaines, Genève, Labor et Fides, 420 p.
    - 2015, avec Gwendoline Malogne-Fer (dir.), Femmes et pentecôtismes, enjeux d'autorité et rapports de genre, Genève, Labor & Fides coll. "Enquêtes", 295 p.
    - 2014, (ed.), Diasporas asiatiques dans le Pacifique, histoire des représentations et enjeux contemporains, Paris, Les Indes savantes, 201 p.
    - 2013, avec Gwendoline Malogne-Fer (dir.), Le protestantisme évangélique à l'épreuve des cultures, coll. Anthropologie critique, Paris, L'Harmattan, 160 p.
    - 2010, L'offensive évangélique. Voyage au coeur des réseaux militants de Jeunesse en Mission, Labor et Fides, Genève. 182 p.
    - 2009, avec Gwendoline Malogne-Fer (dir.), Anthropologie du christianisme en Océanie, coll. Cahiers du Pacifique Sud contemporain n°5, Paris, L’Harmattan, 193 p.
    - 2000, avec Gwendoline Malogne-Fer, Tuaro’i, réflexions bibliques à Rapa, conversion et identité, Haere Po, Tahiti, 308 p.



    ARTICLES ET CHAPITRES

    - 2018, entrée « Pentecostalism » in J. Michael Ryan et al. (eds.), The Encyclopedia of Social Theory, Londres, Wiley-Blackwell, p. 1725-1727.
    - 2017, « Conclusion : Remarques sur l’institution religieuse, les régimes de vérité et l’autonomie scientifique », in C. Dargent, Y. Fer et R. Liogier (eds.), Science et religion, Paris, CNRS Alpha, p. 225-234.
    - 2017, avec G. Malogne-Fer, « The Marches for Jesus in Paris. Religious territorialisation and the appropriation of public space in a fragmented city », in D. Garbin et A. Sthran (eds.), Religion and the Global City, Londres, Bloomsbury : p. 155-172.
    - 2017, avec G. Malogne-Fer, « Introduction : le protestantisme et Paris » in Y. Fer et G. Malogne-Fer (eds.), Le protestantisme à Paris, diversité et recompositions contemporaines, Genève, Labor et Fides, p. 15-56.
    - 2017, « Une nouvelle génération ? Réseaux missionnaires de jeunesse et programmes ‘jeunes’ au sein du protestantisme parisien » in Y. Fer et G. Malogne-Fer (eds.), Le protestantisme à Paris, diversité et recompositions contemporaines, Genève, Labor et Fides, p. 323-343.
    - 2017, « Les manifestations protestantes à Paris. Enjeux de visibilité et jeux de distinction » in Y. Fer et G. Malogne-Fer (eds.), Le protestantisme à Paris, diversité et recompositions contemporaines, Genève, Labor et Fides, p. 363-388.
    - 2017, avec P. Gonzalez, « De Paris à Genève, les lieux communs d’une mobilisation charismatique » in Y. Fer et G. Malogne-Fer (eds.), Le protestantisme à Paris, diversité et recompositions contemporaines, Genève, Labor et Fides, p. 389-411.
    - 2016, avec G. Malogne-Fer, « Le pentecôtisme à Singapour : construction nationale, pluralisme religieux et engagement missionnaire », in P. Bourdeaux et J. Jammes (eds.), Chrétiens évangéliques d'Asie du Sud-Est. Expériences locales d'une ferveur conquérante, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 261-286.
    - 2016, “Youth With a Mission in the Pacific Islands: From Evangelical globalization to the reshaping of local cultural identities”, in F. Magowan et C. Schwartz (eds.), Christianity, Conflict, and Renewal in Australia and the Pacific, Leiden/Boston, Brill, p. 81-101.
    - 2016, « La théologie du ‘combat spirituel’ : Globalisation, autochtonie et politique en milieu pentecôtiste/charismatique », in J. Garcia-Ruiz et P. Michel (eds), Néopentecôtismes, Paris, Labex Tepsis, p. 52-64.
    - 2015, « Charismatic Globalization, Morality and Politics in Polynesian Protestantism », in S. Coleman et R. Hackett (eds.), The Anthropology of Global Pentecostalism and Evangelicalism, New York, New York University Press, p. 228-242.
    - 2015, « Pentecostal prayer as Personal Communication and Invisible Institutional Work », in L. Woodhead et G. Giordan (eds.), A Sociology of Prayer, Farnham, Ashgate, p. 49-65.
    - 2015, « Des ‘marches pour Jésus’ à l’Anti-Smacking Referendum (1972-2009). Histoire d’une offensive évangélique en Nouvelle-Zélande », in N. Caron et G. Marche (eds.), La politisation du religieux en modernité, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 145-158.
    - 2014, « L’expérience émotionnelle en pentecôtisme : Dispositifs institutionnels et communication ‘spontanée’ », in A-C. Ambroise-Rendu, A-E. Demartini, H. Eck & N. Edelman (eds.), Emotions contemporaines (19ème-21ème siècles), Paris, Armand Colin, p. 315-330.
    - 2014, avec G. Malogne-Fer, « Protestantism among the Pacific Peoples in New Zealand: Mobility, cultural identifications and generational shifts », in E. Hermann, W. Kempf & T. Van Meijl (eds.), Belonging in Oceania. Movement, Place-Making and Multiple Identifications, Oxford-New York, Berghahn, p. 142-163.
    - 2014, Introduction et « Du proche au lointain : le protestantisme hakka et la présence chinoise dans les églises chrétiennes de Polynésie française », in Y. Fer (ed.), Diasporas asiatiques dans le Pacifique, histoire des représentations et enjeux contemporains, Paris, Les Indes savantes, p. 7-13 et p. 183-196.
    - 2013, « Religion et émotions. Dépasser les présupposés théoriques pour construire une sociologie des émotions concrètes », in F. Fernandez, S. Lézé & H. Marche (eds.), Les émotions, une approche de la vie sociale, Paris, éditions des archives contemporaines, p. 43-57.
    - 2013, avec G. Malogne-Fer, « Territoires et circulations au sein des protestantismes océaniens contemporains », Hermès n° 65, Pacifique et mondialisation, p. 197-205.
    - 2013, « ‘J’ai vu la grand-mère avec Jésus’. Relation personnelle à Dieu et liens familiaux en milieu pentecôtiste polynésien », in C. Pons (ed.), Jésus, moi et les autres. La construction collective d’une relation personnelle à Jésus dans les églises évangéliques: Europe, Océanie, Maghreb,Paris, CNRS éditions, p. 31-57.
    - 2012, " Le protestantisme polynésien, de l'église locale aux réseaux évangéliques", Archives de sciences sociales des religions 157. Pages 47-66. (résumé)<
    - 2011, « Jeunesse en Mission dans le Pacifique : un réseau missionnaire aux frontières de la religion et de la politique », Perspectives missionnaires n°62 (Dossier « La planète évangélique »). Pages 66-72.
    - 2011, « Youth With a Mission » et « French Polynesia » (avec G. Malogne-Fer) in W. C. Roof et M. Juergensmeyer (dir.), Encyclopedia of Global Religion and Society, Sage Publications, Los Angeles.
    - 2011, « Peut-on danser pour Dieu ? Le pentecôtisme polynésien entre rigorisme et “réveil culturel” », in Actes du colloque « Religions populaires et nouveaux syncrétismes », Département d’ethnologie de l’Université de la Réunion, Surya éd., La Réunion. Pages 165-174.

    - 2011, “Religion, pluralism, and conflicts in the Pacific Islands”, in A. Murphy (dir.), Blackwell Companion to Religion and Violence, Londres, Wiley & Blackwell. Pages 461-472.
    - 2010, « L’église réformée de Belleville: Une église urbaine entre mission locale et globalisation charismatique », in Endelstein L., Fath S.et Mathieu S. (dir.), Dieu change en ville. Religion, espace et immigration, Paris, L’Harmattan. Pages 193-205.
    - 2010, "The Holy Spirit and the Pentecostal Habitus: Elements for a sociology of institution in classical Pentecostalism", Nordic Journal of Religion and Society 2/2010. Pages 157 à 176. (résumé) 
    - 2010, « 1901. Le Saint-Esprit se manifeste aux pentecôtistes », Sciences Humaines n° spécial n°12, Une autre histoire des religions. Pages 60 à 61.
    - 2010, article « émotion » in Azria R. et Hervieu-Léger D. (dir.), Dictionnaire des faits religieux, P.U.F., Paris. Pages 312 à 316.
    - 2009, « Les réseaux missionnaires évangéliques en Océanie : mobilités intergénérationnelles et reconfigurations du militantisme chrétien », Revue internationale de politique comparée 16/1. Pages 119 à 133. (résumé)
    - 2009, "Youth With A Mission (YWAM) et les cultures polynésiennes, définition et mise en scène des identités autochtones en protestantisme évangélique", in GAGNÉ N., MARTIN T. et SALAÜN M. (dir.), Autochtonies. Vues de France et du Québec, Presses de l’université Laval, Québec. Pages 367-377.
    -2008, avec Gwendoline MALOGNE-FER : “ Entre pays et paysages : dynamique des lieux et développement touristique à Rurutu (Polynésie française) ” [version longue de l’article publié en 2005 dans Géographie et Cultures], Bulletin de la société des études océaniennes n° 312, p. 4-36.
    - 2007, "Pentecôtisme et politique en Polynésie française", in BAUBEROT J. et REGNAULT J. M. (dir.), Relations Églises et autorités outre-mer de 1945 à nos jours, Les Indes Savantes, Paris, p. 141-151.
    - 2007, « Pentecôtisme et modernité urbaine : entre déterritorialisation des identités et réinvestissement symbolique de l’espace urbain », Social Compass 54(2). Pages 201 à 210. (résumé)
    - 2006, « Le pentecôtisme en Polynésie française : une religion efficace pour des temps d’incertitude ? », Pacific Theological Journal series II n°35, p. 18-47.
    - 2006, avec Gwendoline MALOGNE-FER : chapitre « French Polynesia » in ERNST M. (ed.), Globalization and the Re-shaping of Christianity in the Pacific Islands, Pacific Theological College, Suva (Fidji). Pages 649-683.
    - 2006, “ L’évangélisation, “ une manière de vivre ” : mobilisation militante et devoir de témoignage au sein des assemblées de Dieu de Polynésie française ”, in CARLUER J.-Y. (dir.), L’évangélisation. Des protestants évangéliques en quête de conversion, Excelsis (Cléon d’Andran, collection d'études sur le protestantisme évangélique). Pages 51 à 62.
    - 2005, “ Genèse des émotions au sein des assemblées de Dieu polynésiennes ”, Archives des sciences sociales des religions n° 131-132. Pages 143 à 163.
    - 2005, Avec Gwendoline MALOGNE-FER : “ Entre pays et paysages : dynamique des lieux et développement touristique à Rurutu (Polynésie française) ”, Géographie et Cultures n° 52. Pages 73 à 90.(aperçu Google Livres)
    - 2005. « The Growth of Pentecostalism in French Polynesia : a Hakka History. Migration, Cultural Identity and Christianity », China Perspectives n° 57. Pages 50 à 57. (trad. anglaise de l’article suivant)
    - 2004, “ Le pentecôtisme en Polynésie française : innovations religieuses et dynamiques du changement socioculturel ”, Journal de la société des Océanistes n°119. Pages 163 à 170.
    - 2003, “ Les années 80 en Polynésie française : les premiers signes d’une modernité religieuse ” in Regnault J.-M. (dir.) : François Mitterrand et les territoires français du Pacifique 1981-1988, éd. Les Indes savantes (Paris). Pages 417 à 425.
    - 2002, avec Gwendoline MALOGNE-FER : “ christianisme, identités culturelles et communautés en Polynésie française ”, revue Hermès n°32-33, avril. Pages 355 à 365.